Au chalet des Gardes.
Au chalet des Gardes, sous le Pécloz. Le colombier au loin.

Accueil // Marches & rando. // Sorties raquettes // Le chalet des Gardes

Sortie en raquettes au chalet des Gardes

.

Belle sortie raquettes au chalet des Gardes. Je n'ai croisé personne mais les chamois étaient au rendez-vous !

Ainsi que deux marmottes qui s'amusaient bruyamment dans les éboulis sous le Pécloz.

Sortie raquettes faite le 30 avril 2019.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

De nos gites, prenez la direction des 'Bauges Devant' jusqu'à Ecole puis remontez le Chéran en dépassant le hameau de 'Carlet'. Le parking est à la bifurcation avec la route qui part vers la chapelle-l'ancienne pépinière.

Montez en direction de la chapelle de Bellevaux. En continuant le chemin, on arrive vite à l'ancien village de Bellevaux puis à l'alpage.

En milieu d'alpage, une première avalanche (ou plusieurs) est descendue du Pécloz et a traversé le chemin. Elle est partie depuis 'Varapet'.

Le chemin contimue toujours au sud-est, jusqu'à Fond des Prés (1104 m).

Au bout de l'alpage de Bellevaux, à la place de retournement, le dépôt de neige des avalanches venant des Arces / Arlicots est encore impressionnant.

Continuez nord-est jusqu'au point coté 1350. Le sentier part alors sur la gauche.

Montez sans complication vers les alpages.

La neige est parfois épaisse par endroits mais elle porte suffisamment.

Le sentier se devinait bien malgré la neige qui était retombée l'avant veille.

Dés que je suis sorti de la forêt, j'ai vu des chamois. Avec la neige en altitude, ils sont obligés de descendre plus bas pour trouver à brouter.

De plus, étant parti assez tard, je suis arrivé sous le chalet vers 11h passé.

J'ai été étonné de voir autant de chamois à cette heure aussi tardive. Ce n'est plus le cas dès que les conditions de végétation sont favorables aux chamois et mouflons.

Tous les chamois que j'ai vus étaient en dessous de 1700m.

Au dessus, tout était recouvert de neige. pas un brin d'herbe en vue.

Le temps est couvert, contrairement au matin. La montée au col d'Armène, ce sera pour une autre fois.

Je préfère prendre mon temps.

.

.

.

.

.

.

Retour en haut de page