Avalanche au pied du Pécloz.
Zone de dépot de l'avalanche au pied du Pécloz.

Accueil // Marches & rando. // Sorties raquettes // Bellevaux en raquettes

Bellevaux, en raquettes

.

Sortie raquette dans l'alpage de Bellevaux.

Mon projet initial était de monter au chalet des Gardes, sous le Pécloz - Arménaz - Pte des Arces mais devant les conditions de neige dure et en dévers (et l'absence de crampons), j'ai rebroussé chemin vers 1400 m d'altitude.

J'ai donc eu plus de temps pour observer l'énorme dépot de neige dans la combe du ruisseau de la Lanche.

Sortie raquette faite le 17 février 2019, 2 semaines après la très forte chute de neige.

De nos gites, prenez la direction des 'Bauges Devant' jusqu'à Ecole puis remontez le Chéran en dépassant 'Carlet'.

En hiver, la route est fermée 700-800 m après le pont de Carlet, à une altitude d'environ 800m.

les conditions climatiques sont excellentes avec un soleil radieux et de la neige en quantité.

Je suis cependant étonné devant de nombre impressionnant de voitures garées et les skieurs qui partent vers les sommets !

Je ne chausse pas tout de suite les raquettes car la neige est durcie par les passages précédents des skieurs en rando.

Il faut rejoindre le premier parking puis prendre la direction de la chapelle de Bellevaux. En suivant le chemin, on arrive vite à l'ancien village de Bellevaux.

Il a été détruit par l'armée allemande pendant l'été 1944.

En milieu d'alpage, une première avalanche est descendu du Pécloz et traversé le chemin.

Elle est parti depuis 'Varapet'.

Le chemin contimue toujours au sud est, jusqu'à Fond des Prés (1104 m).

C'est après la place de retournement, au fond de l'alpage de Bellevaux, que le dépot de neige est le plus impressionnant.

Je passe sur le côté gauche pour monter en suivant les traces de ski. la neige dure et tassée par les skieurs permets une progression relativement aisée, toujours sans raquettes.

La première difficulté est au virage, au pied des combes de la montagne des Ecuelards.

Gros dévers et neige durcie et verglassée. Je préfère monter face à la pente jusqu'au bois et reprendre en travers pour rejoindre les traces.

C'est les mêmes conditions difficiles environ 700-800 m plus loin.

C'est au niveau des couloirs d'avalanches sous le chalet des Gardes. Je suis seul, sans crampons et sans possibilité de m'assurer avec une corde, je préfère rebrousser chemin.

Je dispose donc de plus de temps pour observer l'énorme dépots de neige suite aux avalanches de début février 2019.

Les chutes de neiges du 2/3 février ont cumulées environ 60 / 70 cm de poudreuse en 24 h vers 1600 m d'altitude ( cf la page balise nivose sur le site Webcam-montagne.) et le relatif redoux les jours suivants a provoqué la purge des pentes.

La descente en raquette sur les monceaux de neige est singulière.

Je me retrouve parfois au pied de murs de neige de plusieurs mètres de haut.

Le rendu sur les photos est en deça de la réalité. Sur place, on se sent petit !

la longueur est d'environ 900 m. Avec 30-40 m de largeur et peut-être 5 m d'épaisseur moyenne, on arrive à 150 000 m3 de neige. Au vu des surfaces entre Pécloz / Arménaz / Arces, cela est possible.

Le retour se fait soit en aller retour soit par la route forestière.

Préférant faire une boucle, je choisi le chemin forestier jusqu'au pont de la Cariat.

Puis retour au départ par la route (fermée à la circulation en hiver).

Au beau jours, vous pouvez aussi parcourir le sentier de Bellevaux , sentier découverte pédagogique.

Retour en haut de page