La croix du Nivolet et le Granier, en Chartreuse
Depuis le Sire, Vue sur la croix du Nivolet - 1547 m - puis le massif de la Chartreuse - Savoie.

Accueil // Marches & rando. // Balades - Autres // La croix du Nivolet

La croix du Nivolet, du Sire.

.

La croix du Nivolet est accessible à pied seulement.

Le dénivelé total n'excèdant pas 140 m c’est la balade familiale typique (par le sentier des crêtes). Il faut compter environ 2H15 aller-retour

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

A Lescheraines, prendre direction le col de plainpalais puis "La Féclaz".

Au centre de la Féclaz, au niveau des chalets de location de skis, tourner à gauche direction "Le Sire - La Croix du Nivolet". Se garer au parking du Sire qui est le point de départ.

Le sentier le plus emprunté est celui dit « par les Crêtes » qui est très fréquentée, surtout l'été et le dimanche.

Prendre le chemin qui débute au niveau du parking et de la remontée mécanique. Une montée un peu soutenue conduit aux "Chalets du Sire".

Du sommet, admirer le panorama imprenable sur la combe Chambérienne, le Lac du Bourget et bien sûr la Croix du Nivolet.

Des chalets du Sire, on a 2 possibilités.

On peut passer sur le chemin qui passe sur la falaise. Il n'y a aucune difficulté. c'est quasi plat avec une succession de petites montées et descentes courtes.

Sinon, on peut prendre le chemin de droite, toujours dans la forêt puis le long des falaises pour atteindre, en contrebas, un point de vue magnifique sur la Croix.

La phase finale du chemin permettant de monter au Nivolet passe par ‘le pas de l’échelle’ où une main courante en cable a été installée. Un peu plus loin, c'est une sorte d 'échelle puis des pas en inox qui ont été scellès dans la pierre.

Afin de faire une boucle, on peut passer d'un coté pour revenir de l'autre. De préférence, prendre les échelles dans le sens de la montée, même si dans le sens descendant, il n'y a pas de difficulté.

Autre accès à la croix du Nivolet par la Féclaz.

Historique de la croix du Nivolet

Pour compenser la démolition de la chapelle des Pénitents noirs avec son calvaire et sa croix, à Chambéry, il est décidé de construire une croix visible de Chambéry.

L'emplacement de la croix des raforniers sur la dent du Nivolet est choisi pour l'implantation de cette nouvelle oeuvre monumentale. Une souscription est ouverte, dont le comte Louis de Fernex de Montgex est le principal mécène.

Le 31 juillet 1861, le préfet Hyppolite Dieu donne l'autorisation de construction.

La croix sera une charpente métallique recouverte de fer blanc.

Le 15 septembre 1861, la croix du Nivolet est inaugurée par François-Marie Vibet, évêque de Maurienne.

En 1872, le revêtement de la croix est changé. Puis le 22 décembre 1909, un ouragan plie la croix. Les dommages étant irréparables, il faut édifier une autre croix.

La structure de la nouvelle sera en béton armé recouverte de plaques d'aluminium.

La croix, d'une hauteur de 21,50 m, ancrée de 5 m dans le sol, a une envergure de 9,60 m, une circonférence de 2 m, et pèse 70 tonnes.

Terminée à l'automne 1910, elle est inaugurée le dimanche 2 juillet 1911 en présence de quelque 4 000 personnes.

Le 2 juillet 1960, M. Charles Montreuil procède à l'inauguration de l'illumination de la croix décidée pour le centenaire du rattachement de la Savoie.

Une nouvelle installation, est mise en place en 1989 en vue des jeux olympiques d'Albertville de février 1992.

Retour en haut de page