Le lac depuis le Revard.
Le lac d'Aix les Bains depuis le belvédère du Revard - Massif des Bauges - Savoie.

Accueil >> Marches & Rando. >> Rando autres >> La crémaillère, pour monter au Revard.

Le Revard, par la montée de la Crémaillère, depuis Pugny.

.

Le sentier de la crémaillère part de Mouxy (alt 420 m) puis passe à Pugny (alt 620 m) et monte dans la forêt .

A l'origine, ce chemin était une ligne de chemin de fer à crémaillère de 9,350 kilomètres, inaugurée en 1892, qui reliait Aix les Bains au mont Revard. La ligne disparaît en 1937 pour être remplacée par un téléphérique.

Il faut compter environ 3h00 pour la montée. Environ 900 m ou 1100 m de dénivelée selon le point de départ.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

De nos gites, rejoindre le village de Pugny Chatenod, en dessus d'Aix les Bains, en passant par Lescheraines, Cusy... Vous pouvez poser la voiture soit à Mouxy soit un peu plus haut, à Pugny lieu dit 'les Exertiers'(alt. 620 m).

J'ai fait cette balade le 3 juin 2015, en partant de Pugny. On rejoint très rapidement la forêt. Ceci permet de monter dans des sous-bois ombragés même par temps chaud et ensoleillé.

Le chemin très rectiligne de la crémaillère.
Le chemin très rectiligne de la crémaillère.
Un passage inférieur.
Un passage inférieur.
Le pavage et le chemin de montée de la crémaillère.
Le pavage et le chemin de montée de la crémaillère.
Le dallage d'un passage inférieur.
Le dallage d'un passage inférieur.

Tout au long du parcours, plus d’une vingtaine de passages inférieurs permettaient la progression du train. Ils sont tous en aval du tunnel de Pré Farnier.

Ces passages permettaient le franchissement de la ligne par les ruisseaux ou bien aux habitants d'exploiter les prés et bois de l'autre côté.

Un autre passage inférieur.
Un autre passage inférieur.

Il existait deux ouvrages d'art principaux :

D'abord, le viaduc des Fontanelles, en courbe. Situé en aval de la station de Pré Japert et construit en pierre, sa pente est de 17 %. Il possède 5 belles arches de 12 mètres.

Sa longueur totale est de 112 m et il est très bien conservé.

La 2ème infrastructure importante est le tunnel de Pré Farnier, au 2/3 de la montée.

Le viaduc des Fontanelles, sur l'ancien tracé de la crémaillère.
Le viaduc des Fontanelles, sur l'ancien tracé de la crémaillère.
Le viaduc des Fontanelles. Une des cinq piles du pont.
Le viaduc des Fontanelles. Une des cinq piles du pont.
Un des panneaux explicatifs le long du chemin.
Un des panneaux explicatifs le long du chemin.

Il existe aussi un autre aménagement , plus petit et plus modeste, un tunnel de 28 mètres juste en aval de Pré Japert .

Son entrée aval est pavée sur le début mais l'intérieur et la sortie sont bruts de pierre. Il permet le franchissement d'un éperon rocher en falaise.

Arrivée au premier tunnel, en aval de Pré Japert.
Arrivée au premier tunnel, en aval de Pré Japert.

Immédiatement à la sortie de ce tunnel, on débouche sur la gare de Pré Jappert qui n’existe plus (démolition en 1996).

Seule subsiste l’ancienne plate-forme (en pente faible : 5%) et les vestiges des fondations des grues et canalisations d’eau, sur la gauche en montant.

Intérieur du premier tunnel, en aval de Pré Japert.
Intérieur du premier tunnel, en aval de Pré Japert.

La totalité du sentier / chemin suit l'ancien trajet du train qui partait d'Aix pour rejoindre le Revard.

La pente atteint parfois 20 % pour une moyenne de 13%. Le train montait en 1heure 15 minutes, arrêt compris en gare de pré Japert pour ravitailler en eau et charbon.

L'emplacement de l'ancienne gare de Pré Japert.
L'emplacement de l'ancienne gare de Pré Japert. Avec 5 % de pente sur la section.
Les vestiges de l'adduction d'eau, à Pré Japert.
Les vestiges de l'adduction d'eau, à Pré Japert.

Toutes les infrastructures sont généralement en bon état.

Cependant, en observant un peu les murs de soutènement, on constate que la végétation reprend vite ces droits.

Heureusement que le débroussaillage est régulier.

Mur de soutènement. La végétation reprends ses droits !
Mur de soutènement. La végétation reprends ses droits !
Mur en contrebas de la ligne, partiellement éboulé.
Mur en contrebas de la ligne, partiellement éboulé.
Arrivée au tunnel de pré Farnier.
Arrivée au tunnel de pré Farnier.
Entrée du tunnel de pré Farnier.
Entrée du tunnel de pré Farnier.

Le tunnel de Pré Farnier est le 2ème gros ouvrage d'art de cette ligne. Egalement en courbe, il mesure 115 mètres et est situé en amont de Pré Japert. (Prévoir une lampe de poche).

Dans le rétro, intérieur du tunnel de pré Farnier.
Dans le rétro, intérieur du tunnel de pré Farnier.

Auparavant orienté au Nord-Est, à partir du tunnel de Pré Farnier, le chemin monte vers le Sud-Ouest sous les pentes raides des Ebats et de la Tour de l'Angle Est.

Plus loin, une plateforme mieux dégagée permet d'anticiper la belle vue sur Aix-les-Bains, son lac et les montagnes de l'avant pays.

Sortie du tunnel de pré Farnier.
Sortie du tunnel de pré Farnier. En haut, un ancien support electrique.
Vue arrière. Sortie du tunnel de pré Farnier.
Vue arrière. Sortie du tunnel de pré Farnier.
Montée toujours aussi régulière. Entre le tunnel de pré Farnier et le sommet du Revard.
Montée toujours aussi régulière. Entre le tunnel de pré Farnier et le sommet du Revard.

Un peu d'histoire.

En 1890, la concession d'un chemin de fer à crémaillère entre Aix-les-Bains et le mont Revard est attribuée.

La Société anonyme des chemins de fer de montagne et régionaux va assurer la construction et l'exploitation de la ligne. En 2 ans, les travaux sont achevés.

La ligne est ouverte le 15 août 1892 et inaugurée le 5 septembre suivant. Après presque 2 décennies de circulation uniquement estivale, la compagnie organise des trains hivernaux à partir de l'hiver 1908-1909, pour les skieurs.

C'est la grande époque du Revard qui est parmi les premières stations de ski, sinon la première, à être créee.

Vue du 'pas dans le vide' du Revard. Aix-les-bains, son lac, la montagne de Corsuet puis le Grand Colombier, au fond à droite.
Vue du 'pas dans le vide' du Revard. Aix-les-bains, son lac, la montagne de Corsuet puis le Grand Colombier, au fond à droite.
Pontons au Revard, créer en 2011.
Pontons au Revard, créer en 2011.
Ponton au Revard.
Ponton au Revard.

Le PLM (Paris-Lyon-Marseille) rachète l'exploitation de la crémaillère en 1924 en créant la Compagnie du Revard avec la reprise de la ligne, des bâtiments et terrains et en investissant dans des travaux, notamment la gare de Pré Japert.

Mais le trafic voyageur cesse le 22 octobre 1935 et le trafic marchandise en 1937, suite à la construction de la route et du téléphérique. Ce dernier fonctionna de 1934 à 1968 puis fut démantelé en 1980.

Seules subsistent les gares.

Le viaduc des Fontanelles, au retour.
Le viaduc des Fontanelles, au retour.
De retour à Pugny, le lac en fin de journée.
De retour à Pugny, le lac en fin de journée.
Plan de la rando de Pugny au belvédère du Revard. En aller-retour.
Plan de la rando de Pugny au belvédère du Revard. En aller-retour.

Du Sommet du Revard.

.

.

.

.

.

Retour en haut de page

Cécile & Eric BOLLARD

Tél : 04 79 61 20 58 - Port : 06 75 13 35 44

mail : info arobase gite-bauges point com (astuce pour éviter les spams -:)

Gites de la Fruitière d'Attilly

Les Sauges 73630 LE CHATELARD

Parc naturel régional du Massif des Bauges - Savoie

gite-bauges.com © 2005 - 2017. Tous droits réservés. .Copyright & Crédits photos : Eric BOLLARD.