le stade de neige de Margériaz.
Depuis l'alpage de Margériaz, vue sur les pistes de skis - Massif des Bauges

Accueil >> Marches & Rando. >> Sentiers découvertes >> Les tannes de Margériaz

Les tannes de Margériaz, vers les Aillons.

.

Depuis des millions d'années, le lent travail de l'érosion modèle le paysage calcaire. Il en résulte des formes originales, parfois spectaculaires (goufres, arches ...) et quelquefois bien plus discrètes.

Un livret d’accompagnement, en vente à l'Office de Tourisme (quelques euros), permet de comprendre les principales caractéristiques du relief karstique ainsi que l’histoire géologique du Massif.

L'itinéraire pedestre est balisé et il faut compter environ 4H30 pour le parcourir complètement (420 m de dénivelé). Selon moi, la brochure explicative détaillée est indispensable.

PS : Diaporama maxi-taille en cliquant sur les photos + roulette de la souris (ou flèches) pour le défilement.

De nos gites, rejoindre le stade de neige de Margériaz (vers les Aillons). Dans la montée, dans le 5ème virage, prendre le chemin au sud jusqu'à la Place à Baban.

Du parking de la Place à Baban, prenez le sentier des Tannes et Glacières (suivez les balises).

9 haltes principales, matérialisées sur le terrain par des numéros, permettent de suivre pas à pas cette passionnante découverte de Margeriaz.

La grotte '170', sous le sentier des tannes et glacières de Margériaz.
La grotte '170', sous le sentier des tannes et glacières de Margériaz.
Ancien ruisseau souterrain mis à jour par l'érosion.
Ancien ruisseau souterrain mis à jour par l'érosion.
Erosion par ruisselement des pluies sur les pierres calcaires de Margériaz.
Erosion par ruisselement des pluies sur les pierres calcaires de Margériaz.
Marmitte de géant.
Une superbe marmitte de géant sur le côté du sentier des tannes & glacières à Margériaz.

En ouvrant l'oeil, on voit des anciennes marmites (ci-contre), créées par les courants circulaires de la rivière souterraine d’alors. Les cailloux, piégés dans le trou, accentuaient l’abrasion et l’érosion de la cavité.

De belles marmites sont visibles dans le chéran, sous le pont de Prérouge, après Lescheraines. Elles sont plus facile d'accès.

Une des nombreuses dolines de Margériaz.
Une des nombreuses dolines de Margériaz.

Doline et Ouvala

La doline est une forme caractéristique d'érosion des calcaires en contexte karstique. La dissolution des calcaires de surface conduit à la formation de dépressions circulaires mesurant de quelques mètres à plusieurs dizaines de mètres.

Le 'grand Rafou' à Margériaz, groupement de 4 dolines.
Le 'grand Rafou' à Margériaz, groupement de 4 dolines.
Lapiaz à Margériaz.
Lapiaz à Margériaz.
Névé au fond d'une doline.
Névé au fond d'une doline.

la doline n'est pas due à la seule action directe des eaux par dissolution des calcaires, mais naît souvent d'un effondrement de la roche lorsque des cavités souterraines sont sub-affleurantes, proches de la surface. Le plafond, alors trop faible, peut s'affaisser

Le 'Grand Raffou' est une vaste dépression créée par 4 grandes dolines. On parle alors d'ouvala.

Les lapiaz de Margériaz

Le massif karstique du Margeriaz est composé d’une dalle monoclinale urgonienne inclinée vers l’Est. Elle culmine à 1845 m.

Le lent travail d'érosion de la roche calcaire par l'eau modèle le paysage. Les lapiaz à crêtes aiguisées sont ceux qui ont évolués à découvert.

Lapiaz aiguisés à Margériaz.
Lapiaz aiguisés à Margériaz.
Détail de lapiaz aiguisés à Margériaz.
Détail de lapiaz aiguisés à Margériaz.
Lapiaz émoussés à Margériaz.
Lapiaz émoussés qui commencent à se combler avec de la végatation.

Les lapiaz formés sous couverture forestière sont à crêtes émoussées.

Tout au long de la montée, les lapiaz sont nombreux. Il y en a vraiment beaucoup.

Vous pouvez aussi en voir beaucoup au Parmelan au dessus d'Annecy.

Dalles de lapiaz sur le sommet de Margériaz.
Dalles de lapiaz sur le sommet de Margériaz.
Vestige d'ancien ruisseau souterrain mis à jour par l'érosion.
A plus de 1700m d'altitude, vestige d'ancien ruisseau souterrain mis à jour par l'érosion.
Du col de la Verne, vue sur les falaises de Margériaz.
Du col de la Verne, vue sur les falaises de Margériaz.

Plus haut, sur le stade de neige de Margériaz, les aménageurs de la station ont essayé au mieux de minimiser les effets des minages et terrassements qui ont modifié l'alpage.

Concassage de surface puis ré-engazonnement après apport de terre ont été nécéssaires pendant plusieurs années.

La photo ci-contre a été faite le 18 mai 2014.

La neige entre les rochers est encore d'une sacrée hauteur.

Névé dans un trou, avec une belle hauteur.
Névé dans un trou, avec une belle hauteur.
Un des nombreux goufres de Margériaz fermé par mesure de sécurité.
Un des nombreux goufres de Margériaz fermé par mesure de sécurité.
L'arche de la névière, superbe pont de pierre sur les sommets de Margériaz.
L'arche de la névière, superbe pont de pierre sur les sommets de Margériaz.

L'arche et la névière du Pont de Pierre.

Sur le sommet du stade de neige de Margériaz, le pont de pierre est un puits de 14 mètres sur 10 mètres de large et 10 mètres de profondeur.

le pont naturel de pierre fait environ un bon mêtre de largeur.

Sur les photos, l'effet est amoindri mais sur place, ça envoie du lourd !

La grande arche suspendu, au sommet de Margériaz.
La grande arche suspendu, au sommet de Margériaz.

Si le coeur vous en dit, vous pouvez monter au sommet de Margériaz (1845m).

En redescendant, filer au chalet (vente de fromage) puis continuer vers la forêt.

Vous passerez ensuite par la Tanne aux Cochons, cavité la plus profonde de Savoie ( -825 m et 18 km de galerie ) puis la Tanne du Névé, grotte de 15 m de profondeur où s'accumule la neige.

Les chèvres 'alpines chamoisées' qui paturent Margeriaz.
Les chèvres 'alpines chamoisées' qui paturent Margeriaz.
Erosion du calcaire au milieu des pistes de Margériaz.
Erosion du calcaire au milieu des pistes de Margériaz.
La tanne au névé, à Margériaz.
La tanne au névé, à Margériaz. Sur la droite, l'échelle nivométrique.
Ruelle de karst, à Margériaz.
Ruelle de karst, à Margériaz.

Jusqu'au début des années 1900, la glace était extraite des glacières pour être descendue puis vendue à Chambéry et Aix les Bains.

Pour info, l'eau de Margériaz vient de la tanne aux cochons en hiver.

Plus bas, une belle ruelle de karst, vestige d'une galerie souterraine, dont le plafond a aujourd'hui disparu.

Ruelle de karst, à Margériaz. Vue dans l'autre sens.
Ruelle de karst, à Margériaz. Vue dans l'autre sens.

Vous pouvez aussi accéder au circuit par la combe de la Verne , via la grotte aux fées.

A ne pas rater en redescendant, la Spéléo-Rando de Margériaz , c'est sublime !

.

.

.

Plan de la rando. En rouge, la montée et en bleu, le retour par la tanne au névé.
Plan du circuit des tannes & glacières. En rouge, la montée et en bleu, le retour par la tanne au névé.

Retour en haut de page

Cécile & Eric BOLLARD

Tél : 04 79 61 20 58 - Port : 06 75 13 35 44

Gites de la Fruitière d'Attilly

Les Sauges 73630 LE CHATELARD

Parc naturel régional du Massif des Bauges - Savoie

gite-bauges.com © 2005 - 2016. Tous droits réservés. .Copyright & Crédits photos : Eric BOLLARD.