Depuis le mont de la Coche.
Vue du sommet du mont de la Coche (2070m) - Massif des Bauges - Savoie.

Accueil >> Les Bauges >> Randonnées >> Le mont de la Coche, depuis Jarsy.

Le mont de la Coche, depuis Jarsy.

.

Une randonnée plutot facile, familiale jusqu'aux ruines du Plan de la Limace, plus délicate après.

Le mont de la Coche est facilement repérable avec sa forme typique en pyramide.

Le dénivelé est d'environ 1150 m, avec un début en forêt avant les alpages d'altitude. Prévoyez 5 H environ sans les pauses.

La route forestière du Coudray.
La montée après le Coudray, vers le chargieu.

De nos gites, prenez la direction des 'Bauges Devant' jusqu'à la Compôte puis Jarsy puis continuez la route en Direction de Précherel puis du Coudray (920m). Le parking est au hameau.

J'ai fait cette balade le 1er novembre 2013, une des dernières balades d'altitude avant la neige.

Du Coudray, se diriger au-dessus des maisons, sur le chemin agricole, en direction du lieu-dit "Le Chargieu" (alt. ; 1320m). Au Chargieu, continuer la large piste en direction de la Croix d’Allant.

Le chargieu.
Le Chargieu (1300m). Au dessus, l'Encerclement.
L'Arclusaz vue du Chargieu, Jarsy.
Les alpages d'Arclusaz.
L'Arclusaz vue du Chargieu, Jarsy.
Les alpages d'Arclusaz.
La croix d'Allant.
La croix d'Allant (de fabrication artisanale).

La piste se poursuit jusqu’à un chalet d’alpage récent. Laisser sur votre gauche la Croix d’Allant (1580 m) pour suivre le chemin en direction du Plan de la Limace.

Il continue relativement à plat dans l’alpage puis s’élève régulièrement.

Sur un replat, dépasser un réservoir d’eau enterré d’où part le sentier sur la droite qui mène au Plan de la Limace (1705m) ,avec plusieurs chalets en ruine.

Ruines des chalets du Plan de la Limace.
Ruines des chalets du Plan de la Limace (Survolez la photo).
Le Trélod dans les nuages.
La dent de Pleuven et le Trélod. Et le col de Cherel, à droite.

Au-delà, après avoir descendu quelques mètres, gravir le monticule herbeux, en face, puis basculer derrière (un sentier mal tracé le contourne par la droite mais il passe au-dessus de "falaises", passage dangereux).

Continuer en traversant droit dans la pente et remonter vers les bosquets de vernes (sentier glissant par temps humide) puis poursuivre sur le fil de l’arête.

Le mont de la Coche.
Le mont de la Coche (2070m), en pyramide.
L'Arcalod.
La face Ouest de l'Arcalod, vu de sous Tré le Molard.
L'Arcalod et la Pointe de Chaurionde depuis le col de la Coche.
L'Arcalod (2217m) et la Pointe de Chaurionde (2173m), depuis le col de la Coche.
Tré le Molard depuis le sommet du mont de la Coche.
Sur la droite, Tré le Molard (2035m) depuis le mont de la Coche.

Sous Tré le Molard, le sentier traverse deux zones de rochers délités dont l’une d’entre elles est équipée de deux anneaux permettant la pose d’une ligne de vie. Le passage est un peu délicat en cas d’humidité.

Le sentier se poursuit à flan jusqu’au col. Sur la droite, le mont de la Coche est accessible par un bon sentier le long de l’arête herbeuse (raide !) et en 5 minutes.

Il est possible de rejoindre de l’autre côté du col, le sommet de Tré le Molard à 2035m, avec son cairn sommital.

Du col, juste avant le sommet de la Coche, c'est possible de redescendre sur Orgeval , et son chalet.

Descente par le même itinéraire.

Sinon, à l’intersection qui file vers le Chargieu (à gauche), continuer tout droit par le chemin qui descend sur Précherel. En quelques lacets, ce chemin amène au bois du Replat et se sépare pour rejoindre soit Précherel à droite soit le Coudray à gauche en une grande traversée. Il rejoint l’itinéraire de montée au point 1042m.

Mont de la Coche et chalets d'Orgeval.
Depuis le bas de Chaurionde, vue sur la Coche, Tré le Molard et le début de l'Arcalod. Et les chalets d'Orgeval.

Retour en haut de page

Cécile & Eric BOLLARD

Tél : 04 79 61 20 58    -    Port : 06 75 13 35 44

Gites de la Fruitière

Les Sauges 73630 LE CHATELARD

Parc naturel régional du Massif des Bauges Savoie

gite-bauges.com © 2005 - 2016. Tous droits réservés. .Copyright & Crédits photos : Eric BOLLARD.